On continue la visite par Figeac

 
Figeac est une commune française, située dans le département du Lot et la région
Midi-Pyrénées. En occitan, la ville se nomme Fitsat, écrit Fijac.
Les habitants sont les Figeacois et les Figeacoises.

Le pèlerinage de Compostelle

Figeac avait un hôpital Saint-Jacques.

Les temps anciens

Une voie romaine franchissait le Célé à gué et l’on a trouvé des restes de murailles et des
sarcophages gallo-romains.
Selon la légende, un vol de colombes, dessinant une croix dans le ciel, sous les yeux de Pépin le
Bref, décida de la fondation, en ces lieux, d’un monastère, en 753. Le roi aurait dit Fiat là !
(qu’il le monastère] soit fait là ! ), cette expression aurait donné le nom Figeac. Un miracle en
appelant un autre, en 755, le pape Étienne II, venu bénir l’église, vit Jésus lui-même escorté
par des anges, venir consacrer le monastère. Quoi qu’il en soit, le lieu était déjà habité
dans l’Antiquité.

Au Moyen Âge, la féodalité

Selon Malte-Brun, une abbaye aurait été fondée dans la première moitié du VIIIe siècle.
En 861, les normands y auraient tué soixante moines après avoir massacré les habitants
réfugiés dans l’église.
Une abbaye, fut fondée en 838, après le pillage du monastère par les Vikings. Bien située sur
les chemins e Compostelle et de Rocamadour, elle prospéra et entraina rapidement le
développement d’une gglomération. Des problèmes d’autorité s’étant élevés entre les consuls et
l’abbé, Figeac passa sous a dépendance de Philippe le Bel en 1302. Le roi lui accorda le rare
privilège de battre la monnaie.
Grâce à un artisanat prospère, la ville s’enrichit.
Selon Malte-Brun, en 1318, Philippe le Long, satisfait des habitants de Figeac qui l’auraient
promptement reconnu roi de France, confirma les prérogatives, libertés, franchises déjà obtenues.
Il accorda une charte particulièrement favorable : sceaux, drapeaux, consuls choisis parmi les
habitants. Ils possédaient les murs, tours, remparts et fossés. Ces privilèges furent confirmés
par hilippe de Valois (1334) et Louis XI (1463).
Au service des Anglais, Bernardon de la Salle s’en empara en 1372 mais l’abandonna l’année suivante.

Les guerres de religion

Les guerres de Religion trouvèrent la ville divisée. Jeanne de Genouillac, fille de Galiot, seigneur
d’Assier, travailla à gagner la population à la foi nouvelle. Les protestants tentèrent de s’emparer
de Figeac en 1568. En 1576 les calvinistes à l’intérieur de la ville ouvrirent les portes à ceux
de dehors. Les armées protestantes s’emparèrent de la ville, se livrèrent à un massacre et
brûlèrent une partie de la ville. La colline du Puy fut transformée en place forte. L’édit de Nantes
laissa la ville aux protestants et ce n’est qu’après la chute de Montauban, en 1622, que Louis
XIII fit démanteler la citadelle.
    

  

  

SAINT CIRQ LAPOPIE

                           

       

Surplombant le Lot de près de 100 m de haut, Le village fut partagé au Moyen âge entre
quatre dynasties féodales, les Lapopie, les Gourdon, les Cardaillac et les Castelnau.

 

De ce fait, plusieurs châteaux et maisons fortes constituaient le fort de Lapopie
ert dominaient le village. Les rues de Saint Cirq Lapopie ont conservé de nombreuses
maisons anciennes dont les façades en pierre ou e n pans de bois datent pour la
plupart du XIII7 au XIVè siècles. Etroites, elles sont caractérisées par leur toit
de tuiles plates, à fortes pentes …
 
Grimpant si ardemment que l’on y circulait autrefois pieds nus pour mieux agripper les pavés
ronds dans les ruelles étroites enjambées d’élégants pontets voûtés appelés « botes »…
Au détour des venelles, l’ancien hôpital, la demeure des consuls, l’auberge des mariniers
(où a résidé André Breton), et le musée Rignauld vous font revivre également les grands
moments du passé.
 
Le mot occitan « popa » (le promontoire) a-t-il donné son nom à la cité médiévale ?
Ce n’est pas certain ! C’est avant tout aux seigneurs de l’époque que Saint-Cirq doit son nom.
La famille des Lapopie est restée en effet pendant des siècles maître des lieux.
 
Saint-Cirq se prononce Saint-Cyr, Ce saint fut tué jeune (3 ans), sous Dioclétien, battu à
mort pour avoir égratigné le visage d’un magistrat furieux. Il périt avec sa mère, noble
veuve mais Chrétienne, à Tarse dans les plaines d’Asie Mineure. L’on dit que ses reliques
auraient été apportées ici par saint Amadour qui s’est établi sur le roc connu non loin de là.
 
Les seigneurs La Popie ont ajouté leur nom au moyen âge au château qu’ils bâtirent là. Il est
aujourd’hui écroulé, démoli sur l’ordre de Louis XI en 1471, puis à nouveau sous Henri futur IV
en 1580. Ne subsistent de  lui que de vagues ruines. Assiégée par Richard Cœur de Lion en 1199,
ballottée entre les deux camps pendant la Guerre de Cent Ans, La belle perchée sur son rocher
suscitera bien des convoitises. Mais ces alliances ennemies lui vaudront au XVème et au XVIème
siècle de perdre ses trois châteaux alors rasés par ordre du roi.
 
 Le village a conservé cette atmosphère médiévale dont s’imprègne aujourd’hui, sitôt passé
l’arche gothique de la porte de Rocamadour, le visiteur venant du causse ou de la vallée, tel
le pèlerin ou le marinier du Moyen-Âge.
 
 Grimpant si ardemment que l’on y circulait autrefois pieds nus pour mieux agripper les pavés
ronds dans les ruelles étroites enjambées d’élégants pontets voûtés appelés « botes »…
Au détour des venelles, l’ancien hôpital, la demeure des consuls, l’auberge
 
St Cirq Lapopie fait partie de l’un des plus beaux villages de France
 

Publicités

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. ✿ ЦΝ乇 G尺乇ΝѺЦƖȽȽ乇 ΝѺΜΜ乇乇
    Sep 10, 2009 @ 16:38:39

    PREUM\’SSSSSSSSSSSSSSS

    Réponse

  2. ✿ ЦΝ乇 G尺乇ΝѺЦƖȽȽ乇 ΝѺΜΜ乇乇
    Sep 10, 2009 @ 16:42:45

    Voilà encore une région que je connaissais…..mais que j\’ai oublié! Je n\’en ai retenu que les noms!Mias c\’est tellement beau que je déciderai Gene à sortir de son trou de mare et y aller! lolTout est bon dans ton billet….c\’est comme dans le cochon ! lol Sans rire, tu as fait un travail superbe avec de belles photos et tout et tout…………..C\’est vrai que ces village médiévaux et fortifiés vallent le déplacement et souvent les efforts que l\’on fait pour les parcourir car ils sont bâtis en général sur des promontoires!BRAVO et bisouilles Chanchan

    Réponse

  3. Minou
    Sep 12, 2009 @ 13:14:25

    tellement beau……… je ne trouve plus mes adjectifs … bisous

    Réponse

  4. Carole
    Sep 12, 2009 @ 15:45:58

    oui oui, on continue la visite ! chic !! déjà intéressant d\’apprendre que FIAT (comme les voitures) signifie fait !! c du latin ? sûrement … ah ce Pépin le Bref !!Tu vas qd même pas me dire que ce jeune garçon de 3 ans était saint ??!! c pas possible, qu\’a t-il pu démontrer de la sainteté … doit y avoir une erreur de frappe … On peut y monter autrement qu\’à pied ? vraiment tu me donnes envie de voyager …bise et bon week-end !!tk c intéressant ..

    Réponse

  5. annie
    Sep 13, 2009 @ 12:04:13

    eh bien dis donc t\’as fait du sport lol… ç a devait pas être évident de "monter" mais ya personne alors dans ces bleds qui sont magnifiques..ou bien quelques vieux qui ne veulent pas bouger . St jean de Compostelle quelle connerie encore ça , à part pour admirer le paysage…et nous revoici à lire encore ce s foutus guerres de religion Quand je disais que la religion c\’est que de la m….

    Réponse

  6. Hervé
    Sep 13, 2009 @ 21:29:12

    Magnifique, on plonge en pleine histoire de France la….Merci pour les belles photos, je comprends pourquoi tu as du mal a te readapter à la vie parisienne….Bisous

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :